Sélectionner une page

Innovation

DEVELOPPEMENT

Pourquoi les autres réussissent ?

 Par Grégory Rassart

Pourquoi les autres réussissent

Lorsque vous regardez ceux qui ont réussi, ceux qui ont beaucoup d’élèves, beaucoup de reconnaissance ou beaucoup de clients, vous vous dites qu’ils ont de la chance. Ils ont du monde dans leur école de danse ou dans leur entreprise. Pour moi, être à la tête d’une association de danse ou d’une entreprise c’est la même chose. Il n’y a que la prestation de service qui change.

Ce que vous voyez en regardant la réussite, c’est ce qu’il se passe au moment où vous regardez. Vous ne voyez pas toujours tout le parcours qu’il y a eu avant, toutes les galères, les émotions, l’investissement, les erreurs, les échecs ou les regrets.

Mon épouse à environ 3500 costumes. Cela veut dire qu’elle a accumulé chaque année depuis 20 ans l’ensemble de ses costumes. Elle a commencé comme beaucoup à produire et fabriquer ses propres costumes. Passant des nuits sur sa machine à coudre. Plusieurs heures pour une simple robe de cancan. Puis, avec le temps elle a acheté quelques costumes, puis des costumes de plus en plus beau. (Je vous mets une petite vidéo ici). Elle a acheté des tutus plateaux, des tutus classiques et une multitude de costumes différents se référents aux danses (russes, espagnoles, flamenco,…). Vous conviendrez que sa collection est importante, mais doit-elle s’arrêter d’investir ? Bien sûr que Non !

Il en est de même pour ses élèves. Elle a commencé avec 40 élèves et s’est retrouvé à la tête de 180 adhérents avant la pandémie.  L’arrivée du Covid a fait perdre beaucoup d’élèves.  Notre stratégie marketing a permis de revenir à une base de 130 élèves en septembre. L’objectif est de 150 à la fin de l’année. Pour atteindre cet objectif, doit-on arrêter d’investir ?  Attendre que cela se passe ? Ou bien investir pour continuer le développement ? Nous continuons sans cesse d’investir dans le marketing et l’innovation. Vous aussi vous devez investir maintenant, en période de crise, dans ces deux domaines. Vous deviendrez alors un leader lorsque la crise sera passée. Les autres ont peur et ne font rien. Ils sont immobilisés et n’osent pas investir. 

Beaucoup d’association ou d’école de danse stagne en nombre d’effectifs. Une année bien une autre catastrophique. Il y a un cap à passer, un plafond de verre que vous avez de la difficulté à dépasser. Je suis sûr que cela vous arrive ou bien vous est arrivé. La question c’est Pourquoi ?

Parce que les même habitudes donnent les même résultats. De plus les habitudes s’altèrent avec le temps, donc les résultats suivent la même courbe.  Si vous ne voulez pas que cela vous arrive de nouveau,  il va falloir que vous payez le prix. Que vous investissiez en vous, en votre énergie, en formation et en développement personnel.

Il n’y a pas que les compétences artistiques qui comptent. 95% des entreprises qui se créent aujourd’hui auront disparues dans 10 ans.  Vous devez acquérir de nouvelles compétences aussi bien dans votre domaine mais également dans les domaines du marketing, de l’organisation et de l’anticipation. Vous devez prévoir ce qui peut arriver et travailler par palier. Vous devez comprendre que vous devez devenir sélectifs dans vos choix. La force d’une chaîne dépend de son maillon le plus faible.

La question que vous devez vous poser est :

Où je passe le plus de temps ? Dans ce que je connais ou dans ce que je ne sais pas faire ? 

Être sélectif cela veut dire quoi ?

Être sélectif c’est construire votre stratégie en fonction de vos attentes claires et précises. Ne dites pas que vous voulez plus d’élèves, cela est trop vague et trop général. Dîtes clairement combien vous en voulez. Ensuite communiquez en fonction de vos cibles. Vous devez travailler sur les émotions et non plus sur vos caractéristiques. C’est la base !

Ceci est un conseil qui vaut de l’or. Vous ne construirez pas votre école sur des caractéristiques mais sur l’émotion qu’elle procure. L’émotion que vous voulez transmettre. Rappeler vous “C’est l’émotion qui guide l’Homme”

Comme je viens de le dire, vous ne pouvez atteindre des résultats que par palier. Si ce n’est pas le cas et que vous travaillez directement sur un niveau trop grand, vous perdrez en énergie et vous serez frustré. Prévoyez un grand objectif sur une plus longue période. On surestime ce que l’on peut faire en 1 an et sous-estime ce que l’on peut faire en 10. N’abandonnez pas, revoyez vos paliers et comme un plongeur progresser niveau par niveau. Vous serez certain de parvenir à votre grand objectif. 

Ce jour-là, les autres vous demanderont comment vous avez fait !

par Grégory Rassart

Entrepreneur. Passionné de croissance personnelle. Développeur de stratégie pour les TPE et association de danse. Animateur, présentateur et Danseur.  Amateur Fou de palmiers.

QUEL INVESTISSEMENT POUR UN PROF DE DANSE ?

Si vous êtes intéressé par nos modules express pour la danse ou pour votre développement personnel, Cliquez ici